Nombre total de pages vues

mercredi 16 novembre 2011

HOUND DOG TAYLOR/ The Early Sessions

HOUND DOG TAYLOR


Plusieurs d'entre vous m'ont demandé comment trouver les enregistrements de Hound Dog Taylor faits avant son premier album pour Alligator (qui est aussi d'ailleurs le premier album du label Alligator!). Voici donc un petit cadeau pour vous!




Je me souviens très bien de l'impact important de ce premier album Alligator sur le public Rock. Et les critiques dithyrambiques dans la presse Rock de l'époque, surtout d'ailleurs en France et en Angleterre. Il faudra encore quelque temps pour que Hound Dog se retrouve soudain programmé un peu partout sur les radios FM indépendantes américaines qui, alors, faisaient "la mode".
Mais Hound Dog Taylor (1917-1975) a longtemps été totalement ignoré, même des amateurs de blues pour qui il n'était qu'un imitateur un peu répétitif de Elmore James. Il avait d'ailleurs semble-t-il bien connu Elmore durant son enfance dans le Mississippi ainsi que Sonny Boy Williamson (Rice Miller) et Robert Nighthawk qui lui avait sans doute aussi appris quelques figures de slide. C'est en 1942 que Theodore Roosevelt (dit Hound Dog) Taylor arrive à Chicago afin d'y travailler dans une aciérie, un job qu'il ne quittera définitivement que dans les années 1970. Mais il se trouve tout de suite embringué dans la petite fraternité de musiciens ou d'apprentis musiciens venus du Sud et qui jouent dans les clubs de la ville mais, pour les plus ruraux d'entre eux (et c'est alors le cas de Taylor) sur le marché aux puces de Maxwell Street. Son énergie, sa fougue, son côté un peu déjanté aussi lui assurent une petite réputation mais, malgré de nombreuses tentatives, il n'impressionne guère les producteurs, même ceux des labels les plus modestes comme Joe Brown. Il lui faudra attendre 1960 pour enregistrer son premier 45t pour Bea & Baby (le label du célèbre Cadillac Baby, une figure typique du ghetto); suivi d'un deuxième deux ans plus tard pour le minuscule CJ. En 1967, Hound Dog a une énorme opportunité pour sortir de l'anonymat. Le public européen, très admiratif de l'œuvre de Elmore James, demande la venue d'un guitariste et chanteur dans le style du maître récemment disparu. Homesick James étant introuvable, c'est Willie Dixon qui guide Lippman et Rau (les organisateurs allemands des American Folk Blues Festivals) vers Hound Dog qui va donc, aux côtés de Little Walter et Koko Taylor ainsi que d'un formidable quatuor de maîtres du Country blues (Son House, Skip James, Bukka White et Brownie McGhee) figurer dans cette prestigieuse tournée du cru 1967.
Hélas, le pauvre Hound Dog qui ne s'est pratiquement jamais aventuré hors des ghettos est complètement dépassé par l'évènement. Il est inexistant durant les shows, joue de dos et – erreur invraisemblable – doit assurer les parties de guitare électrique lead pour les autres, ce qu'il est incapable d'assumer. On se souvient des altercations qu'il y a eu entre un Little Walter exigeant vis à vis de ses accompagnateurs et Taylor qui n'arrive pas à suivre la plupart des morceaux. Malgré cela, cette escapade européenne donne l'idée à Marshall Chess d'enregistrer une courte séance avec celui que tout le monde ne connaît que comme "l'imitateur d'Elmore".
Il faudra toute la foi de Bruce Iglauer pour saisir ce qu'il pouvait y avoir d'énergie vitale chez Hound Dog pour l'enregistrer dans un contexte notablement plus électrique que précédemment avec des guitares saturées et en faire une sorte de vedette tardive du blues rock. Un statut dont Hound Dog ne pourra malheureusement pas jouir très longtemps puisqu'il décède fin 1975 d'un cancer généralisé.
Les titres qui sont rassemblés dans cette petite compilation que j'ai concoctée n'ont jamais, à ma connaissance, été réunies sur album, ni en vinyle ni en CD. Ils proviennent des deux 45t enregistrés pour Hound Dog plus la séance de 1967.
Bonne écoute et merci de vos avis.
                                                           Gérard HERZHAFT
http://www92.zippyshare.com/v/iENKvsk8/file.html


HOUND DOG TAYLOR
The Complete Early Sessions
Hound Dog Taylor, vcl/g; Detroit Jr, pno; Emerson Kidd, bs; Bill Warren, dms. Chicag, Ill. 1960
01. Baby is coming home
02. Five take five
Hound Dog Taylor, vcl/g; Lafayette Leake, pno; Lee Jackson, bs; Robert Whitehead, dms. Chicago, Ill. 1962
03. I know you don't love me
04. Christine
05. Alley music
Hound Dog Taylor, vcl/g; Big Walter Horton, hca; Lafayette Leake, pno; Lee Jackson, bs; Robert Whitehead, dms. Chicago, Ill. septembre 1967
06. Hound dog
07. Watch out
08. Scrappin'
09. Sittin' here alone
10. Down home
03 is sometimes credited to Homesick James although aurally this is Hound Dog Taylor's singing and probably playing the slide guitar

vendredi 29 juillet 2011

Blague à part on va bloguer

Ce blog est d'abord destiné à étendre, amender, reprendre et mettre à jour les ouvrages de Gérard Herzhaft ainsi que de donner ici et là des commentaires et des avis sur les domaines que je connais.
A bientôt!