Nombre total de pages vues

vendredi 20 juillet 2012

LUCILLE SPANN: A COUNTRY GIRL LOST IN CHICAGO

LUCILLE SPANN: A COUNTRY GIRL LOST IN CHICAGO


            Malgré un succès commercial (Country girl returns) au moins dans les Hit Parades Soul de Chicago en 1972, Lucille Spann n'aura guère marqué l'histoire du blues.
            Pourtant, cette chanteuse puissante qui dégage beaucoup d'émotion dans presque toutes ses performances a gravé une petite oeuvre enregistrée qui ne mérite pas d'être aussi négligée.
            Née Mahalia Lucille Jenkins le 23 juin 1938 à Bolton dans le Mississippi, elle a très jeune chanté dans le chœur de son église locale et a tout naturellement continué à pratiquer le Gospel après que sa famille soit venue, en 1952, habiter Chicago. Elle connaît Otis Spann et se marie avec lui dans les années 60. Ceux qui ont pu approcher le couple témoignent de la grande affection mutuelle que les deux "tourtereaux" dégageaient.
            Otis a tout de suite fait de Lucille Spann sa chanteuse et, malgré quelques réticences, elle a embrassé le blues avec la même fougue qu'elle pratiquait sur le Gospel. Lucille apparaît ici et là sur un ou deux titres dans plusieurs albums signés de Otis Spann, particulièrement dans un disque enregistré "live" à Boston alors que Otis n'avait plus que quelques semaines à vivre.
            A la mort d'Otis en 1970, Lucille décide, un peu par fidélité à la mémoire de son mari, de continuer à chanter le blues. Repérée par Al Smith qui l'entoure d'un superbe orchestre emmené par le guitariste Mighty Joe Young, Lucille enregistre deux 45t sur le label Torrid. Si malgré Women's lib une composition "à la mode" de l'époque, le premier 45t ne va nulle part, le second Country girl returns Part 1 &2 est un petit succès qui permet à Lucille d'apparaître dans plusieurs concerts et festivals, particulièrement à celui d'Ann Arbor qui comprend une soirée dédiée à la mémoire de Otis Spann.
            Dans la foulée, Al Smith produit en 1973 Cry before I go, un superbe album pour son label Bluesway (distribué par ABC) qui, malheureusement jamais réédité, est devenu un objet de collection.
            Mais cela ne permet pas à Lucille de décrocher beaucoup d'engagements. Et, avec le départ de Mighty Joe Young, elle se retrouve sans orchestre. En 1975, Lucille Spann met un terme à sa brève carrière de chanteuse de blues et retourne vivre dans le Mississippi où elle continuera à pratiquer le Gospel. Elle décède le 2 août 1994 à Vicksburg, Ms.



            Cette compilation en mp3 regroupe la totalité des titres qu'elle a enregistrés. Merci infiniment à ceux qui m'ont fait des copies de leurs rares disques, en particulier Hartmut M. Münnich et Joz Ybarra.
NOTE: Je change le Complete Lucille 1 en incluant les nouveaux titres reçus et une version de Women's lib de qualité très supérieure.

Lucille Spann (born in 1938 in Bolton, Ms), the wife of the great pianist Otis Spann, has had a very short blues career that led her first to sing with her husband and then, after his untimely death in 1970, to record a handful of 45 and a very sought after LP for Al Smith. But despite the high level of those records charged with emotion and feeling and with a top notch band led by the great guitarist Mighty Joe Young, success eluded her and she gave up the blues and Chicago altogether in 1975 to go back to her Gospel roots and her native Mississippi. She died there in 1994.
This mp3 collection gathers all her recorded output, odd tracks, live tracks and the two 45s and LP's she made. Thanks to all who loaned me or made me a copy of their precious records, particularly Hartmut M. Münnich and Jose Ybarra who gave me two very rare tracks. NOTE/ I had changed the Complete Lucille 1 to include all the received new tracks and a much better copy of Women's lib.
 








LUCILLE SPANN
Complete Lucille Spann
Lucille Spann, vcl; Otis Spann, vcl/pno; Luther Johnson, g; Sammy Lawhorn, g; Little Sonny Wimberky, bs; S.P. Leary, dms. New York City, 1966
01. Wonder why
Lucille Spann, vcl; Otis Spann, pno; Muddy Waters, g; Luther Johnson, g; Sam Lawhorn, g; George Buford, hca; Sonny Wimberley, bs; S.P. Leary, dms. New York City, 20 novembre 1967
02. My man
Lucille Spann, voc; Otis Spann, p; Luther Allison, g; Robert "Big Mojo" Elem, b; Francis Clay, dms. Los Angeles, Ca. 26 September 1968.
03. Chains Of Love
Lucille Spann, vcl; Otis Spann, pno; Muddy Waters, g; Luther Allison, g; Sonny Wimberley, bs; S.P. Leary, dms. Los Angeles, Ca. 2 octobre 1968
04. Love me with a feelin'
Lucille Spann, vcl; Otis Spann, pno; Luther Johnson, g; Peter Malick, g; Ted Parkins, bs; Richard Ponte, dms. Boston, Mass. 2-4 avril 1970
05. Country girl
06. Chains of love
07. My baby sweet as an apple pye
08. I wonder why
09. My man
Lucille Spann, vcl; Mighty Joe young, g; band. Chicago, Ill. 1971
10. Womans Lib
11. What You Do To Your Woman
Lucille Spann, vcl; Mighty Joe Young, g; band. Chicago, Ill. 1972
12. Country girl returns I & II
Lucille Spann, vcl; Mighty Joe Young, g; Rick Wright, pno; Charles Beachum, tpt; Walter Hambrick, t-sax; Sylvester Boines, bs; Alvino Benson, dms. Ann Arbor, MI. 1972
13. Dedicated to Otis
Lucille Spann, vcl; Mighty Joe Young, g; Eddie Taylor, g; Detroit Jr, pno; Little Mack Simmons, hca; James Green, bs; Willie Smith, dms. Chicago, Ill. 1973
14. Cry before I go
15. Meat ration blues
16. Everybody's fishing
17. Got my mojo working
18. Country girl
19. Can't stand to leave you
20. Make you feel like a bigger man
21. Queen bee
22. Daddy let me love you
23. The sky is crying
24. Wine headed woman


11 commentaires:

  1. J'ai découvert votre blog aujourd'hui et je m'en réjouis. Merci pour ce magnifique travail de compilation.
    ralph11

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour cette nouvelle découverte !
    Philippe

    RépondreSupprimer
  3. Great post! Thanks for the share.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thanks! I'm glad that this blog reach people as far as Australia! One of the best thing with Internet is to be able to know, chat and share wit unknowns all around the world.

      Supprimer
  4. Pour répondre à plusieurs d'entre vous: la jeune femme sur couverture du LP Bluesway (très appréciée)n'est pas Lucille Spann mais un modèle de Chicago.

    RépondreSupprimer
  5. super merci beaucoup
    en fin de compte il etait pas venu George Smith
    BBB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. True, George Smith - despite what is written in discos - is not present on the Lucille' 1968 West Coast trac. I have made the needed corrections now on the disco.

      Supprimer
  6. Gerard - I can't thank you enough for your unique music shares here. I hope you get enough feedback and satisfaction from this great blog. I play your collections regularly, in fact, right now i am playing Louis Myers Complete at work. Sounds so alive and vital.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dear Gyro1966. Thanks. I just try how I can to get those great artists better known that they are.They have worked hard, struggled, sweated and lived the real blues life. And they created their music from their hardships. They live us a wonderful legacy that I think more people should be able to enjoy and appreciate.

      Supprimer
  7. Gerard,
    Thanks for the interesting blog and the great music on it. Thanks for sharing your extensive knowledge and excellent taste!

    RépondreSupprimer
  8. Thank you so much, Gerard. You are a wealth of great music and information.

    RépondreSupprimer