Nombre total de pages vues

samedi 25 août 2012

LITTLE SONNY/ SOUL BLUES HARMONICA



LITTLE SONNY/ SOUL BLUES HARMONICA

           
Little Sonny aura connu une brève heure de gloire entre 1966 et 1974 au cours de laquelle il a été un des seuls harmonicistes de blues à réussir dans la Soul Music, alors dominante chez le public noir américain.
            Né à Casimore près de Greensboro dans l'Alabama le 6 octobre 1932, Aaron Willis a été élevé par sa mère Elmira et sa grand'mère, une Rainer d'origine Cherokee qui écoutait religieusement le Grand Ole Opry, particulièrement DeFord Bailey que Little Sonny (tout le monde l'appelait ainsi dès l'enfance) a tenté d'imiter avec l'harmonica offert tous les ans par sa mère à Noël. Venu à Detroit pour y travailler dans l'industrie automobile, Little Sonny fréquente assidument les clubs de Hastings Street dont il photographie (sa passion) les artistes et les clients et joue de l'harmonica avec les bluesmen comme John Lee Hooker, Eddie Burns, Baby Boy Warren et Sonny Boy Williamson (Rice Miller) qui a vécu quelque temps (et enregistré) à Detroit. Fondant son propre groupe qui comprend Mr Bo (Louis Collins) à la guitare et Chuck Smith au piano. Il enregistre quelques disques pour Duke (Gotta find my baby), Excello (Love shock qui est un petit succès régional) et d'autres petits labels locaux.

            Contrairement à la plupart des bluesmen qui sont mis de côté par la montée de la vague Soul des années 60 et perdent tout contact avec le public noir, Little Sonny décide de tenter sa chance dans ce genre. Sans beaucoup changer son jeu d'harmonica Sonny se consacre à des riffs répétitifs, puissants, directs et sans fioritures, impeccablement soulignés par une rythmique funky. Il produit lui-même un 45t dans ce style pour son label Speedway (The creeper/ Latin soul) qui rencontre suffisamment d'intérêt parmi le jeune public noir pour attirer l'attention du producteur Al Bell. Sous son égide, il enregistre alors trois albums pour Enterprise, une sous-marque de Stax qui possède alors la fine fleur de la Soul Music dans son catalogue. Black & Blue, New King of the Blues harmonica et Hard Going up, produits avec soin et bien distribués permettent à Little Sonny de tourner à travers les Etats Unis avec la Volt/ Stax Revue en compagnie des plus grands noms de la Soul sudiste. Il figure ainsi dans le célèbre concert Wattstax de 1972, enregistré et filmé à Los Angeles.
            Quelque peu snobés par la critique de blues, notamment britannique, ces albums ont tous remarquablement passé le test du temps et sont aujourd'hui considérés comme des classiques, fort originaux, de l'harmonica blues.


            Mais la faillite de Stax est fatale à Little Sonny qui ne trouve plus de label et de moins en moins d'engagements. Il travaille hors de la musique avant de reformer un petit orchestre avec ses fils et d'enregistrer en 1995 Sonny side up (Sequel), beaucoup plus blues mais dans lequel on retrouve la puissance et l'originalité de ses disques antérieurs.
            Si ses albums sont aisément disponibles (et chaudement recommandés), ses premiers 45t sont difficilement trouvables voire introuvables. Les voici réunis sur ce mp3 auxquels j'ai ajoutés trois titres parus dans diverses anthologies jadis mais que l'on ne retrouve plus nulle part.
            Il me manque un titre Let's have a good time, en rouge dans la discographie. Si l'un d'entre vous le possède, une copie mp3 à mon mail permettrait de l'ajouter.
                                                           Gérard HERZHAFT

Little Sonny (born Aaron Willis on 6 October 1932 in Alabama) has started to learn the harmonica listening to DeFord Bailey on the Grand Ole Opry. Coming to Detroit City to work in the industry, he was soon playing (and taking pictures, his hobby) and singing with the local bluesmen like John Lee Hooker, Eddie Burns, Baby Boy Warren and also learned a little more of the harp playing with Sonny Boy Williamson (Rice Miller) when the bluesman stayed in Detroit during the early 50's. Sonny started recording some singles in the late 50's with a local small hit with "Love Shock". When the Soul trend started to be the strongest musical genre among the young african americans, Sonny, unlike most of the other bluesmen, jumped successfully in this fledgling movement and recorded three albums for Enterprise, a Stax subsidiary, that earned him some commercial success and to tour with the main Soul Revues of the time. Sonny did not change so much his style, forceful and straightforward, but he put his solos and instrumentals in a Soul band context a la Booke T. & The MG's. Those albums were then a little bit scorned by the blues critics but they have stood up the test of time and are today considered as classic examples of the harmonica blues of this period. They are currently easily available and are strongly recommended. But his early 45's, that shows how Little Sonny music changed during the 60's, are, for the most part, not reissued. I have thus put them in this mp3 collection plus some odd tracks that are nowhere today. I have not been able to get Let's have a good time (in red in the disco). If anyone owns it and wants to make me an mp3 copy (to send to my jukegh mail), it would complete this collection (full credit will be given of course).
                                                           Gérard Herzhaft

 


LITTLE SONNY
Detroit Singles & Odd Tracks
Little Sonny, vcl/hca; Chuck Smith, pno; Eddie Burns, g; George Deloatch, bs; James Crawford, dms. Detroit, Mi. avril 1958
01. I gotta find my baby
02. Hear my woman calling
Little Sonny, vcl/hca; Eddie Burns, g; James Johnson, bs; James Crawford, dms. Detroit, Mi. 1959
03. Love shock
04. I'll love you baby
Good good feeling I & II (unissued)
Lovin' man (unissued)
Little Sonny, vcl/hca; Eddie Willis, g; Chuck Smith, pno; Sam Hall, bs; James Crawford, dms. Detroit, Mi. 1966
05. The mix up
06. Inside my heart
Little Sonny, vcl/hca; band. Detroit, Mi. 1967
07. The creeper
08. Latin Soul
Little Sonny, vcl/hca; band. Detroit, Mi. 1968
09. We got a groove
10. Sonny's bag
11. Don't ask me no questions
12. Stretchin' out
Let's have a good time
13. Orange pineapple
Little Sonny, vcl/hca; Rudy Robinson, og; g; bs; George Davidson, dms. Detroit, Mi. décembre 1969 - janvier70
14. Wade in the water
15. They want money
Little Sonny, vcl/hca; band. Detroit, Mi. 1971
16. Things I used to do
17. Blues with a feeling
Little Sonny, vcl/hca; Rudy Robinson, kbds; Eddie Willis, g; Aaron Willis, g; Sam Witcher, g; South Memphis Horns; Roderick Chandler, bs; Curtis Sharp, dms. Detroit, Mi. 1972
18. Going down slow I & II

8 commentaires:

  1. Thanks again, Gerard. I will play this today. Have a look at Twilightzone for Chicago/The Blues/Yesterday. I hope you enjoyed your holiday in Canada.

    RépondreSupprimer
  2. Un grand merci pour toutes ces faces que je ne connaissais pas pour la plupart. Je me permet juste d'ajouter que le label Sequel a éditer son concert a Ann Arbor en 1972 accompagné d'une longue interview : Blues With A Feeling : The Ann Arbor Blues & Jazz Festival volume 2 (NEX CD 279).

    Sur ce disque figurent aussi trois titres de votre compilation, The Creeper, Latin Soul (Revilot 209) et Strechin' Out (Revilot 125). Les notes de pochettes indiquent 1966 et non 1967.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de cette précision. Je possède le LP Ann Arbor qui ne comprend pas les 45t. Pour les dates, j`utilise la discographie courante Blues records

      Supprimer
  3. Marrant comme les 4 premiers titres font tout de suite penser à JL Hooker, sans doute la présence d'Eddie Burns.
    Encore merci pour cette compile.
    OD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les premiers titres de Little Sonny sont complètement dans le style du Detroit blues orchestral de l`époque . L`évolution très rapide de Little Sonny parait encore plus intéressante

      Supprimer
  4. Merci Gerard. Je connais et aime sa production sur Stax mais je connaissais peu ou prou ce qu'il avait enregistré avant,
    Regards from Morocco.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. J`essaie dans ce blog de combler les lacunes si nombreuses de l`édition discographique. C`est un peu long car je demande de l`aide auprès des collectionneurs que je connais. Malheureusement on n`arrive pas à tout avoir.

      Supprimer